Je suis développeur web freelance et propose des formations à Symfony2 ! Contactez-moi pour en discuter.

J’ai eu l’occasion de participer à plusieurs ApéroEntrepreneurs récemment. Derrière le nom un peu prétentieux – je trouve gonflé de s’auto qualifier « entrepreneur » – se cache une formidable occasion de rencontrer des gens dans des situations proches de la mienne, de glaner des idées, des contacts et de la motivation. J’ai pensé que ça pourrait être une bonne idée de partager un pot pourri de quelques idées que j’ai entendues (lors d’une unique soirée !) pour développer une activité d’indépendant dans le web.

Beaucoup découlent du bon sens. Je fais déjà certaines d’entre elles, mais à des degrés divers, et pas forcément assez. Pour certains éléments de cette liste par exemple, ce qui n’a pas marché pour moi s’est avéré marcher pour d’autres, et il faudrait que je retente l’expérience plus en profondeur, ou avec une approche différente.

Quoi qu’il en soit, les gens à qui j’ai demandé comment ils trouvaient leurs clients sont dans plein de domaines, et rarement celui du web. Transféré à ma situation, cela pourrait donner :

  1. Mettre en avant mes compétences
    Avec des articles de blog plus réguliers, de meilleure qualité, et un twitter plus sérieux. Il y a également de nombreuses autres manières, mais l’idée, c’est que même si je suis professionnel dans mon travail, pour être considéré comme tel il est indispensable de paraître professionnel.
  2. Passer des certifications
    Je ne crois pas trop aux certifications comme gage de compétences, mais dans le domaine de la prestation, de nombreux clients y croient. Je le comprends totalement : c’est pour eux plus simple de juger sur des examens que sur un portfolio. Côté développeurs, ce n’est pas vraiment comme ça que ça marche (le côté scolaire d’un examen est souvent déconnecté de la réalité du travail), mais être freelance, c’est aussi savoir répondre aux attentes de ses clients. Une certification Symfony2 existe… à réfléchir ?
  3. Soigner mon image
    Un développeur, ça code de la même manière en jean + vieux T-shirt qu’en chemise. Mais dans les évènements sociaux, quand on est en jean/T-shirt, on ne parait pas aussi compétent et sérieux qu’en chemise. Comme je le disais plus haut, pour être considéré comme professionnel, il faut se comporter comme tel, même si cela implique d’avoir l’impression de se déguiser ou de jouer un rôle au début. La difficulté étant de trouver l’équilibre entre sa personnalité, et la manière dont on s’habille et se comporte: il faut arriver à rester intègre vis-à-vis de soi tout en véhiculant l’image que l’on souhaite.
  4. Github
    J’ai pas grand chose sur ma page, alors que je code plein de trucs (de qualité variable), donc à l’avenir, penser à y publier des projets intéressants. Le compte github est de plus en plus regardé par des recruteurs et des startups, donc il vaut mieux ne pas le négliger. Pareil, chose que je ne fais pas assez, contribuer à des projets open source.
  5. Améliorer mon positionnement SEO
    Certains développeurs n’ont aucune prospection à faire car on les trouve facilement lorsqu’on cherche un développeur web. Je dois travailler là dessus.
  6. Développer l’aspect formation que je propose.
    Au lieu d’utiliser uniquement mon site pour trouver des clients, contacter des agences de formation. Ce qui me retenait, c’est la commission élevée qu’elles prennent. Mais après tout, si elles trouvent des clients pour moi, cela reste très intéressant !
  7. Démarcher des agences web
    Pour leur dire « Hého, j’existe » et éventuellement récupérer des missions par la suite. Je ne suis pas vraiment sûr de comment mettre en oeuvre celui là pour ne pas être oublié pour le moment.
  8. Faire des partenariats avec des gens ayant une activité complémentaire
    Dans mon cas ça pourrait être des graphistes, des dev front, et d’autres développeurs. Soit pour travailler ensemble, soit pour nous refiler du travail selon les cas.
  9. Participer à des salons et autres évènements.
    J’ai fait Sudweb et quelques Barcamp, puis raté ParisWeb (pour les gros évènements). De manière plus régulière j’ai fait quelques aperos mensuels entre développeurs, et ça a toujours été de bonnes expériences. Et pas que parce que la bière était bonne.
    Le but de ces évènements est double : développer ses compétences par de la veille active, ainsi que son réseau en rencontrant physiquement des gens qu’on voit sur Twitter et autres. Sur Reims pour le moment, il n’y a pas grand chose (si tu es dans le web sur Reims, envoie moi un mail !), mais j’aimerais mettre en place un évènement régulier.

Ha, et si jamais vous cherchez un développeur web, je suis disponible.

 

Répondre

Unable to load the Are You a Human PlayThru™. Please contact the site owner to report the problem.